Délit de fuite : tout savoir à propos

Dans les pays en voie de développement et même les pays qui ne connaissent aucun essor en infrastructure routière, il est fréquent d’observer des accidents de routes. La plupart du temps, ces accidents sont produits à cause du trafic qui n’est pas du tout sécurisant. Aussi, il arrive que des personnes et biens publics partent en fumée à cause de la non-vigilance, la conduite trop accélérée des conducteurs ou l’émission des appels au volant. Cependant, il est plus courant de voir que certains conducteurs ayant été à la base d’un accident s’échappent afin de ne pas répondre de ses responsabilités. Il s’agit là d’un délit de fuite qui est sanctionné par la loi. Que faut-il connaître sur ce délit ? Décryptage !

Délit de fuite : qu’est-ce que c’est ?

Le délit de fuite est une expression qui est employée lorsqu’un accident se produit et que l’auteur prend la fuite. Dans la plupart des pays développés ou non, il s’agit bel et bien d’une infraction qui est punie par la loi. Cette punition prend son ampleur lorsqu’après l’accident, l’auteur ne se déclare pas auprès des autorités compétentes.

Quelles sont les caractéristiques d’un délit de fuite  ?

Lorsque vous êtes l’auteur d’un accident ou témoin d’un accident, la première mission que vous avez est de chercher à converser avec la personne ayant subi les conséquences de l’accident. Bien évidemment, cela est faisable lorsqu’il s’agit d’une simple blessure. Ainsi, en tant que l’auteur de l’accident, vous n’avez pas le droit de prendre la fuite, car vous serez poursuivi par la loi si c’était le cas. Vous gagnerez beaucoup en alertant d’autres forces de secours, en sécurisant la zone dans laquelle l’accident a eu lieu.

A lire également  Pour quelles raisons un enfant peut-il être placé ?

Également, la prochaine étape sera de remplir un contrat amiable dans lequel doivent figurer toutes les informations renvoyant à votre identité. Au cas où vous ne respecteriez pas ce processus, sachez que vous prenez un risque et cela même s’il ne s’agit que des dégâts matériels et non corporels.

Quelques sanctions pénales du délit de fuite

Il n’est plus à démontrer qu’un délit reste impuni. En effet, des lois ont établi pour punir tout auteur d’un accident qui fuit devant ses responsabilités. Lorsque vous êtes impliqué dans un accident et que vous ne donnez aucun renseignement vous concernant sur les lieux du forfait, les peines sont lourdes. La première sanction pénale est le paiement d’une somme de 75 000 euros en guise d’amende. Et ce n’est pas tout.

En plus des 75 000 euros, vous écopez 3 ans de prison et du retrait de votre permis de conduire dont le délai s’étend sur 5 années. Les lois ont également prévu le retrait de 6 points sur le permis de conduire de l’auteur du délit de fuite.

Que faut-il faire lorsqu’on est victime d’un délit de fuite ?

Lorsque d’une manière ou d’une autre vous êtes victime d’un délit de fuite, la première chose à faire est de noter le numéro de la plaque de la voiture ou de la moto concernée. Vous pouvez également relever la couleur et la marque du véhicule ou de la moto. Ce sont des éléments qui vous permettront de déposer une plainte contre l’auteur du crime.