Bail d’antenne relais sur un terrain : Prix et conditions de la location

Depuis quelques années, il existe une nouvelle solution qui fait la joie des personnes désireuses d’arrondir leur fin du mois. Il s’agit du bail d’antenne relais sur un terrain. C’est un contrat par lequel un opérateur de téléphonie mobile va installer pour une durée donnée, une antenne GSM sur votre parcelle en échange d’un loyer. Si une telle rémunération vous intéresse, voici combien elle vaut et les conditions pour en bénéficier.

Quel est le montant du loyer d’un bail d’antenne relais sur un terrain ?

Accepter de louer tout ou une partie de votre terrain pour l’installation d’une antenne relais peut vous rapporter 5000 ou 10000 euros, voire plus. À vrai dire, il n’est pas possible de dire avec précision combien rapporte une antenne relais sur son terrain, car le montant du loyer associé à ce bail varie selon certains facteurs.

Location d’antenne relais sur terrain : De quoi dépend le loyer ?

Les facteurs qui influent sur le loyer de la location d’une antenne relais se regroupent en deux catégories. D’une part, il y a la politique de loyers de l’opérateur GSM. Cette famille réunit l’ensemble des éléments sur lesquels se base le gestionnaire d’infrastructures pour définir le loyer à verser au bailleur. Ces derniers sont confidentiels et dépendent de chaque opérateur.

Généralement, ils se rapportent à la qualité fournie par le terrain, à la durée d’amortissement des équipements, au lieu d’installation des antennes relais et à l’étendue du terrain à construire. D’autre part, il s’agit des variables d’ajustement de la politique de loyers. Ici, il est question des différentes contraintes auxquelles pourrait faire face l’opérateur lors de la procédure d’implantation des antennes relais.

A lire également  La loi Lemoine : possibilité de changer d’assurance emprunteur à tout moment

Ces dernières sont de deux ordres. Il y a le degré de difficulté de la zone de recherche et celui de la négociation professionnelle. Dans le premier cas, il s’agit des différents problèmes spécifiques au site et qui pourraient empêcher la réalisation des travaux comme les contraintes techniques. Au niveau du second cas, il est question des exigences du bailleur. Si lors des négociations, ce dernier a des prétentions qui restreignent les conditions d’installation des antennes, la valeur du loyer peut être revue à la baisse.

Quelles conditions pour mettre son terrain en bail d’antenne relais ?

En principe, c’est à l’opérateur de se lancer dans les recherches pour dénicher un site adapté à l’installation de l’une de ses antennes GSM. Cela ne vous empêche pas d’effectuer le premier pas en allant vous-même faire une proposition de location au gestionnaire d’infrastructures. Avant de vous mettre dans les courses pour une telle démarche, vous devez en amont vous assurer que votre terrain remplit toutes les conditions requises. En effet, ce dernier doit être grand de manière à ce que la distance antenne relai habitation soit de 300 m au moins. Outre cela, aucune difficulté susceptible d’empêcher la réalisation des travaux ne doit être associée au site. De plus, vous devez être prêt à louer votre terrain pour une durée de 12 ans. Il s’agit de la durée pour laquelle les opérateurs demandent généralement le bail.

Le coût du loyer d’un bail d’antenne relais sur un terrain n’est pas fixe. Il dépend en réalité de la politique de loyers de l’opérateur GSM et des variables d’ajustement de cette dernière. Pour que le terrain entre en location, il doit valider des critères comme ne présenter aucune contrainte de faisabilité des travaux d’implantation des antennes relais.

A lire également  Les points essentiels à savoir sur le droit de la copropriété