Réduire vos impôts grâce à la loi Pinel

Sachez qu’il est tout à fait possible de réduire vos impôts grâce à un placement immobilier Pinel. D’ailleurs, parmi les dispositifs proposés sur le marché, la loi Pinel est considérée comme le plus efficace, le plus accessible et le plus facile à utiliser. Vous souhaitez réduire vos impôts grâce à la loi Pinel ? Suivez donc ces quelques conseils.

Réduire votre impôt jusqu’à 21 % grâce à la loi Pinel

La mise en place du dispositif Pinel vous offre la possibilité de profiter d’un bon nombre d’atouts. Si vous souhaitez vous investir dans l’immobilier, sachez que ce dispositif vous permet de réduire votre impôt jusqu’à 21 %. Grâce à cette loi, l’administration fiscale vous permet de choisir librement la durée de votre engagement. Ce qui n’est pas le cas des autres dispositifs tels que la loi Duflot.

Si vous souhaitez profiter d’un investissement à court terme, cette solution est faite pour vous. En optant pour la loi Pinel, vous avez donc le choix entre :

  • Une durée d’engagement courte de 6 ans avec une réduction de 12 % sur le prix d’achat
  • Une durée de 9 ans pour bénéficier d’une réduction de 18 % sur le prix d’achat
  • Une durée longue de 12 ans qui permet de bénéficier d’une réduction de 21 % sur le prix d’achat.
A lire également  Est-ce important de souscrire une assurance loyer impayé ?

Loi Pinel et réduction d’impôt : les conditions liées au logement 

Afin que vous puissiez bénéficier de tous les avantages de la loi Pinel en investissement locatif, vous devez prendre en considération les différentes conditions. Sachez donc que cette loi oblige les investisseurs à trouver un logement dans une zone Pinel éligible. Il doit également satisfaire les normes de performances énergétiques exigées par la réglementation thermique RT2012 ou RT2020. 

Il y a aussi les conditions à respecter concernant l’état de votre logement. En effet, il doit être neuf ou vendu en état futur d’achèvement VEFA. En ce qui concerne sa construction, elle doit être réalisée par vous. Pour une ancienne maison, elle doit faire l’objet de travaux de rénovation ou de réhabilitation. Le logement doit être également un local ayant subi des transformations pour devenir un logement d’habitation.

Loi Pinel et réduction d’impôt : les conditions liées au locataire et à la mise en location

Il serait aussi important de tenir compte des conditions liées au locataire. Sachez que cette loi Pinel vous offre la possibilité de louer votre bien à votre ascendant ou descendant. Cependant, votre locataire ne doit pas faire partie de votre foyer fiscal. Il doit également se servir du logement loué comme résidence principale. 

Pour que vous puissiez l’accepter comme locataire, il doit également avoir un revenu fiscal de référence qui ne dépasse pas les plafonds de ressources exigés dans la zone Pinel concernée. Votre logement doit être mis en location vide, dans l’année qui suit la remise des clés au futur bailleur. Et pour ce qui est de votre durée d’engagement, vous devez opter pour une durée minimale de 6 ans.

A lire également  De quoi est composé un extrait de casier judiciaire ?

Comment déclarer votre défiscalisation ?

Pour déclarer votre défiscalisation, vous pouvez commencer dès l’année suivant l’acquisition de votre bien. Vous pouvez aussi le faire une fois que les travaux de construction sont bien achevés. Il est important de vous faire savoir que si vous avez décidé de miser sur un logement neuf éligible au dispositif Pinel et que sa livraison intervient courant 2022, vous avez tout à fait le droit de profiter de votre défiscalisation en 2023. Vous devez adresser votre déclaration Pinel en même temps que votre déclaration de revenus. Pour ce qui est des versements du crédit d’impôt Pinel, les 60 % d’acomptes doivent être réalisés tous les mois de janvier et le reste tous les mois d’août.