Calcul de la capacité d’emprunt dans le crédit à la consommation

À l’instar d’un crédit immobilier, la banque détermine également la capacité d’emprunt dans un prêt à la consommation. Souvent, le montant du crédit à octroyer dépend en grande partie de ce paramètre. Si vous voulez souscrire un crédit à la consommation, sachez qu’il existe plusieurs indicateurs que la banque considère outre que votre capacité.

Montant de la demande : ajuster à partir de la capacité d’emprunt

Dans le calcul du montant de crédit à octroyer, il est vrai que la capacité d’emprunt est l’élément majeur, mais cela n’est pas suffisant pour le fixer. D’abord, l’organisme financier calcule votre capacité de remboursement. Cela permet de connaître le montant exact de la mensualité que vous êtes en mesure de payer par mois. Ensuite, la banque en déduit votre capacité d’emprunt. C’est à partir de cette dernière qu’elle va définir le montant maximum à octroyer. Souvent, le taux d’endettement fait partie des variables fondamentales avant que l’organisme financier vous accorde un crédit à la consommation. La loi de crédit fixe ce ratio à 35 %.

  • Pour que l’analyse soit pertinente, vos revenus de foyer entrent également dans le calcul. Pour un salarié, la banque s’intéresse à votre salaire.
  • Si vous bénéficiez des primes exceptionnelles, ces dernières sont exclues dans la liste des revenus.
  • Si vous encaissez des pensions alimentaires d’une manière régulière, elles sont également prises en compte pour optimiser la capacité d’emprunt.
A lire également  Les normes essentielles pour les fenêtres : un guide complet

Outre les revenus, les charges de foyer sont par ailleurs indispensables. Il s’agit du loyer à payer, des échéances dues, etc.

Capacité d’emprunt : moyen pour refléter la solvabilité d’un emprunteur

Quel que soit le montant de crédit à la consommation que vous souhaitez souscrire, les conditions restent les mêmes pour tous les organismes financiers. Ils prennent toutes les précautions nécessaires pour ne pas perdre de l’argent. Même pour un emprunt d’une centaine d’euros, il n’existe aucun raccourci pour calculer la capacité d’emprunt. Il faut procéder à l’étape normale. Le but des organismes financiers, ce n’est ni de récolter de préjudices ni de mettre la vie des emprunteurs en péril. Ainsi, ils sont tenus d’être vigilants dans leur analyse financière.

Il est vrai que la loi prévoit un taux d’endettement inférieur ou égal à 35 %. En revanche, si vous disposez d’une garantie à hauteur du montant demandé, la banque est dans la mesure de vous prêter de l’argent. Si vous êtes dynamique dans l’épargne, vous pouvez présenter un apport personnel. Cela constitue également une véritable assurance aux yeux de la banque. Elle n’hésite pas d’un seul instant pour vous procurer la somme, même si cette dernière est révisée à la baisse.

Les moyens pour optimiser la capacité d’emprunt

La raison pour laquelle votre dossier de prêt ne convainc pas les membres de comité, c’est l’insuffisance de votre capacité d’emprunt. Cela, car vos charges dépassent largement vos revenus. Pour éviter ce problème, il est recommandé de diminuer vos dépenses. Avant de contracter un crédit à la consommation, vous devez régler vos dettes antérieures pour que le nouvel établissement prêteur soit motivé. Pour les crédits en cours, il est judicieux que vous les apuriez. Si vous ne disposez pas de moyens pour le faire, attendez qu’ils soient terminés. Si un fournisseur vous a accordé une facilité de paiement lors d’un achat, le mieux est de régler la totalité.

A lire également  Les annonces légales en droit français : un dispositif essentiel pour la transparence et l'information du public

Ces moyens vous offrent l’opportunité de souscrire facilement un crédit à la consommation. Si votre projet ne peut pas attendre, il existe dorénavant pas mal d’organismes financiers qui proposent un rachat de crédit. Dans ce dernier, l’emprunteur bénéficie d’un taux abordable. La durée de crédit est également assez longue. Cela influe de plus la mensualité que vous payiez tous les mois.

Attention aux taux pour votre crédit à la consommation

Comme c’est le cas pour tous les prêts, vous avez des taux plus ou moins élevés. Avec le TAEG, vous connaissez le coût global de ce crédit et la facture peut être salée. C’est pour cette raison qu’il s’agit également d’un critère de recherche et même de comparaison. En ayant le crédit à la consommation et taux, vous pourrez plus facilement choisir un contrat à la hauteur de votre projet et de vos besoins en termes de finances.

  • N’oubliez pas que les taux peuvent évoluer en fonction des organismes et des prêts.
  • Ils ne sont pas universels, il est alors préférable de confronter plusieurs banques afin de récupérer rapidement le bon contrat. 
  • Grâce à la simulation, vous renseignez le montant que vous souhaitez emprunter, la mensualité que vous êtes en mesure de rembourser la durée.
  • L’organisme interroge sa base de données et il vous propose une simulation sur mesure. Sachez que plus le prêt sera remboursé sur de longues années, plus le coût sera conséquent. 

Il est alors préférable pour réaliser des économies de choisir un prêt à la consommation que vous remboursez rapidement. De plus, les taux pourraient être un peu plus réjouissants par rapport à votre besoin personnel. 

A lire également  L'adaptation des lois face à l'essor des courses en ligne : une nécessaire évolution

Il ne faut pas oublier que votre dossier a un réel impact sur la décision du banquier. Avec une enveloppe élevée et un taux conséquent, le coût de votre emprunt sera important. Dans ce cas de figure, si vous n’avez pas de bonnes garanties, vous ne pourrez pas concrétiser votre projet. Soyez alors moins gourmand ou demandez à votre conseiller financier la simulation qui correspondrait par rapport à vos finances.

Contrairement aux crédits immobiliers, vous n’avez pas le taux d’endettement qui s’applique automatiquement. Il est toutefois judicieux de le respecter.