Une condamnation de 30 ans de réclusion criminelle pour Abdelkader Merah

Le jeudi 18 avril, l’accusé a été reconnu coupable de complicité des sept assassinats qui ont été commis par son frère en 2012.

Les faits qui ont témoigné de sa fourberie

Entre le 11 et le 19 mars 2012, Mohammed Merah a tué en solo 7 personnes. Ce terroriste islamiste franco-algérien, rappelons-le a assassiné sept personnes dont trois enfants juifs, un militaire à Toulouse et deux militaires à Montauban en trois expéditions en scooter volé. Le tueur au scooter a été abattu le 22 mars suite à une interpellation de plus de 32 heures. Cet évènement de grande envergure a bouleversé les Toulousains et a accaparé l’attention de tous les médias du pays jusqu’à en délaisser la campagne pour l’élection présidentielle de 2012. Cinq ans après, du 2 octobre au 2 novembre 2017, le premier procès lié à cet acte de terrorisme a eu lieu à Paris. Le frère de Mohammed Merah, Abdelkader Merah a été retenu coupable de complicité et avec l’association de malfaiteurs qui avait un lien avec l’entreprise terroriste, il a obtenu une condamnation de 20 ans de réclusion. Le fournisseur des armes et du gilet par balles, Fettah Malki a été quant à lui condamné à 20 ans de réclusion. Mais la famille des victimes a exigé un appel.

L’appel a rendu un verdict « plus satisfaisant »

La cour d’assises spéciale de Paris a reconnu coupable de complicité Abdelkader Merah et lui a infligé 30 ans de réclusion. Ce verdict qui a été rendu après 12 heures de délibération a soulagé une partie des familles des victimes qui ont d’ailleurs émis des larmes de joie lors de la proclamation du verdict, mais ne semble pas avoir raidi l’accusé. En effet, il serait plutôt vu comme une victoire vu qu’il n’a pas été condamné à perpétuité, mais seulement à 30 ans de réclusion. Selon les juges chargés de l’affaire, les enquêtes ont été approfondies et ont montré qu’Abdelkader Merah serait uniquement responsable du vol de scooter et ravitaillement en armes et en gilets par balles. Ainsi, il serait juste un complice de l’assassinat qui a été fait en solo par son frère Mohammed Merah. Néanmoins, les représentants du ministère public qui ont reconnu que les deux frères appartenaient à une même « communauté d’esprit, de projet et d’action » ont gagné 10 ans de plus que lors du jugement rendu en première instance. Quant à la peine de Fettah Malki, celui qui a fourni les armes et le gilet par balles, il a été allégé de 10 ans. Comme motif, la cour d’assises a abandonné la qualification terroriste du petit délinquant toulousain et l’a classé dans la ligue de l’association de malfaiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *